La Thaïlande, un lieu de prédilection pour les passionnés d’écotourisme

La visite de la Thaïlande ne se limite pas uniquement à la découverte de ses plus belles plages. Cette escapade peut être aussi se dérouler d’une autre façon avec un objectif de préserver l’environnement. L’idée est donc de protéger la faune et la flore durant le séjour, mais pas que ! Ce voyage permet aussi d’aider économiquement les habitants locaux.

Pourquoi choisir la Thaïlande pour faire de l’écotourisme ?

Les plus beaux voyages d’écotourisme peuvent s’effectuer en Thaïlande. Certes, il existe une partie de cette destination qui est dénaturée par le tourisme de masse, mais on y trouve encore celle qui reste préservée et qui garantit un véritable bonheur aux amoureux de la nature. Alors, si on a envie de programmer un voyage à la découverte de la Thaïlande authentique, ci-après se trouvent quelques conseils. Cette région d’Asie du Sud-Est peut garantir aux touristes avides d’aventure et de découvertes une expérience inoubliable en pleine nature.

Pour ce faire, ils peuvent par exemple créer un circuit en famille hors de sentiers battus. Ensuite, la participation à un projet d’écovolontariat avec les éléphants est vivement recommandée. L’autre point à ne pas prendre à la légère est le choix d’hébergement. Les visiteurs peuvent en effet dormir en écolodge ou bien chez l’habitant, que ce soit en petit groupe d’amis ou en famille.

Ce qu’on peut faire et voir le temps d’un écotourisme en Thaïlande

Le pays du sourire est prêt à dévoiler aux passionnés sa véritable facette lors d’un voyage écologique. En solo, entre amis ou avec ses proches, partir en circuit thailande d’écotourisme présente une occasion de rester au plus près de la nature. De Bangkok jusqu’aux régions du sud, chaque itinéraire permet aux vacanciers de profiter d’une immersion totale dans la vie locale. Pour réussir cette échappée, une croisière au lac Chiew Larn à travers ses pitons rocheux est de mise avant d’atteindre la baie de Phang Nga. Puis, une virée sur l’ile de Panyee présente une étape incontournable pour profiter d’un dépaysement total. Afin de varier les plaisirs, une halte au cœur d’un authentique marché flottant est recommandée.

Une randonnée au parc national de Khao Sok offre aussi la possibilité d’explorer la richesse naturelle du pays. Durant ce voyage écotouristique, les rencontres insolites chez l’habitant ou en hamac dans la jungle peuvent marquer l’esprit. Ceux qui voyagent en famille peuvent également choisir un circuit complet incluant écotourisme, découverte et balnéaire à Huan Hin. C’est l’occasion idéale de rencontrer des minorités ethniques dans chaque village visité. En ce qui concerne les activités à faire, elles sont nombreuses et il y en a pour tous les goûts. Parmi elles, on peut citer la baignade, le rafting, la pêche, le kayak, la promenade à dos d’éléphant et bien d’autres. Pour une combinaison parfaite entre aventure et détente.

L’écotourisme en Thaïlande, une alternative pour protéger la faune sauvage

Effectuer de l’écotourisme en Thaïlande contribue largement à la préservation et à la protection de la faune sauvage. Que l’on soit amoureux des animaux ou non, ce type de voyage permet de partir en écovolontariat au sein d’un refuge agréé. Ce dernier agit pour la défense des espèces animalières du pays où on assiste les vétérinaires dans les soins des animaux.

Parmi ceux qui ont besoin d’aide, on peut citer les gibbons, les crocodiles, les ours, les félins ou encore les macaques. L’écotourisme permet aussi aux voyageurs de participer à divers travaux de construction. D’autres activités sont également à découvrir par les écotouristes en Thaïlande. Ils peuvent par exemple s’héberger dans un refuge pour éléphants afin d’aider les personnels qui occupent le bien-être de ces pachydermes. Sinon, ils peuvent se rendre dans un centre de protection des tortues en tout genre. Toutes ces activités sont indispensables pour réussir cette escapade.

La saison idéale pour partir en écotourisme en Thaïlande

La Thaïlande est située en pleine zone tropicale, donc elle profite principalement deux saisons avec de fortes chaleurs. De juin à octobre, la saison des pluies frappe l’ensemble des régions thaïlandaises. Appelée aussi « green season », cette période est généralement ensoleillée, mais peut rapidement céder place à de brefs ou gros orages. Durant cette saison, il est possible que la pluie tombe sur une à trois heures par jour. Par contre, on peut y profiter d’une végétation luxuriante ainsi que des paysages aux couleurs sublimes.

La saison sèche, quant à elle, reste particulièrement éprouvante de mars à mai. Cette période n’est pas du tout favorable pour partir en montagne afin de s’adonner à la randonnée. Dans la partie australe du pays, les deux saisons sont peu marquées et les pluies peuvent surprendre à tout moment.

En bref, il n’existe pas de saison idéale pour faire de l’écotourisme en Thaïlande. Ce qu’on peut dire, c’est qu’il vaut mieux éviter les mois chauds et humides, entre septembre et octobre, pendant lesquels les typhons peuvent gâcher le périple.

Pour découvrir d’autre site de voyage, cliquez-ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *